[Une femme orchestre : Dorothée]


Télé Junior - 1981


Vous la connaissez, vous ? C'est une fille et pas n'importe quelle fille, c'est DO-RO-THÉE ! Elle vient de faire l'Olympia et sort dans quelques jours un disque qui marchera très fort « Candy raconte à DOROTHÉE »

Le moins qu'on puisse dire, c'est que cette sympathique animatrice a fait un chemin fou en l'espace de deux ans et demi, depuis son arrivée au tout début de Récré A2 en juillet 1978. Touchons du bois pour elle, Dorothée a jusqu'à maintenant réalisé un parcours sans faute en tant qu'animatrice de Récré A2, en tant que chanteuse, en tant qu'actrice et en tant que speakerine. A vingt sept ans, ce n'est déja pas si mal. Eh oui, Dorothée a vingt-sept ans ! Dans la loge (deux mètres sur six) reservée aux présentatrices d'Antenne 2, je découvre une Dorothée pleine d'allant, volontaire, sérieuse et drôle à la fois. Nature en un mot. C'est certainement ce qui fait son succès auprès de vous, la comédienne en plus bien sûr, ainsi que le succès de l'équipe avec laquelle elle fait l'émission.

Pas jalouse

« Je ne pourrais pas présenter l'émission assise sur une chaise comme je l'ai fait à mes débuts en 1974. Lorsque Jacqueline Joubert m'a choisie pour animer Récré A2, elle avait une conception beaucoup plus dynamique. C'était vraiment de l'animation. C'était plus détendu, plus délirant. L'équipe s'est étoffée et, maintenant, je ne concois plus de travailler sans elle. » Pas jalouse Dorothée, et tout à fait lucide, pour autant que j'ai pu en juger en l'espace de quelques heures.

On verra bien

« Je sais que cela s'arrêtera sans doute un jour, que je serai remplacée. Je l'ai déja été et c'est normal. Mais je n'y pense pas. Ce ne serait d'ailleurs pas très bon. On verra bien. Que ferai-je après ? Je n'en sais rien du tout, je me poserai la question à ce moment-là. » Elle n'a pas la grosse tête, Dorothée, ni la folie des grandeurs. Pas arriviste pour un sou. « Tout est venu du fait que j'animais Récré A2. On m'a demandé de faire un disque « Dorothée au pays des chansons » puis un deuxième « Dorothée et ses amis chantenant », puis un troisième avec « Dorothée et Candy ». Mais je ne pourrais pas faire quelque chose que je ne sente pas. Je suis peut-être naïve, mais je ne sais pas ce que je veux, et je ne cours pas après l'argent. Ca me plaît, c'est tout. »

Une fonceuse

Du caractère, oui, mais toutes ces activités lui font un peu peur. Elle se panique et sa timidité n'arrange rien ou plutôt si, elle la pousse en avant, à oser toujours plus. Cependant, la petite fille angoissée revient à la surface parfois, mais pas longtemps. Un coup de téléphone - qu'elle déteste - pour convenir d'une séance d'enregistrement et c'est reparti. Visage rayonnant de gamine prête à faire une farce, elle jette un coup d'oeil à celui qui la suit partout. Roxan, un yorkshire, et la voilà gonflée à bloc.

La grande soeur

Dorothée telle qu'en elle-même : celle qui se déguise, celle qui chante, celle qui vit, celle qui, en un mot, vous amuse tant. L'amie des jeunes, « la grande soeur ». Dernier regard sur cette loge un peu morbide. Au-dessus de Dorothée, un dessin d'Achille Talon, disant : « Ne rêvons pas ». Oui, Dorothée, mais continuez à nous faire rêver, rire et chanter. A une prochaine fois.

VISITEZ AUSSI

COUVERTURE_edited_edited.png

© albanweb 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now