[Les Fléchettes]

 

 

Les Fléchettes étaient les choristes de Claude François. Elles ont enregistré quelques 45 tours à la fin des années 60.

Elles sont alors quatre : deux brunes (Francine Chanterau et Dominique Poulain), et deux blondes (Martine Latorre et Catherine Bonnevay).

Elles travaillent ensuite avec divers chanteurs : Jean-Jacques Goldman, Nana Mouskouri, Mireille Mathieu, C Jérome, Joe Dasssin.

Dominique Poulain, interprètera entre autres le générique "Au pays de Candy" (1980) et l'indicatif du "Village dans les nuages" (1983).

Catherine fut pendant un temps la compagne de Jacques Brel et apparut dans divers films et divertissements comme "Les Jeux de 20 heures".

Martine Latorre et Francine Chantereau furent les choristes de Dorothée.

 

"Les Fléchettes" ont rebaptisé leur groupe "Cocktail Chic" et ont partcipé au Concours Eurovision de la Chanson 1986. Leur chanson avait pour titre "Européennes". Le groupe a terminé 17e sur 20 et n'a pas trouvé le succès espéré.

Martine et Francine ont fait quelques apparitions depuis. Dans l'émission "Vivement dimanche" consacrée à Dorothée au mois de novembre 2007, dans l'émission "Dans l'univers de Dorothée" en novembre 2010 et enfin sur la scène de Bercy au coté de Dorothée le 18 décembre 2010

 

En 2008, est sorti un DVD qui retrace leur carrière. Le DVD comprend des documents inédits présenté par Dorothée.

Voici une émission spéciale avec entre autres choses une longue Interview des fléchettes et l'intégralité de la séquence "Marche tout droit" avec Dorothée à Stars 90

[Les Musclés]

 

Le groupe est formé par AB Productions, la société qui produit l'émission de jeunesse Club Dorothée. Les Musclés accompagnent en tant qu'orchestre Dorothée dans l'émission du mercredi après-midi, dès sa création en 1987. Pour l'anecdote, le Club Dorothée était à ses débuts sponsorisé par la boisson « Fruité » dont le slogan était « Fruité c'est plus musclé » ; les intermèdes musicaux étant réalisés par un groupe qui n'avait pas de nom, le nom des « Musclés » leur a finalement été attribué.

Contrairement aux idées reçues, les Musclés étaient tous de « vrais musiciens ». Framboisier a entre autres travaillé avec Fleetwood Mac et était en 1998 le producteur de Matmatah ; Éric était le guitariste de Johnny Hallyday et de Michel Sardou ; René en a été le saxophoniste ; Rémy a étudié le violon au Conservatoire avant qu'un accident ne l'oblige à se tourner vers la basse. Il a accompagné Sheila, Gilbert Montagné, Alain Chamfort et Jacques Higelin. Bernard Minet a reçu en 1974 le premier prix de percussions au Conservatoire National, il a accompagné Charles Aznavour.

Tout en participant aux émissions de Dorothée, les Musclés enregistrent plusieurs albums et de nombreux singles qui, à l'aide de la capacité de promotion de TF1, deviennent des tubes : La Fête au village (n°2 au Top 50 en 1989), Moi j'aime les filles (n°12 en 1989), Le Père Noël des Musclés (n°10 en 1990), La Merguez Party (n°25 en 1990), La Musclada (n°8 en 1991)… Les Musclés totalisent au final cinq disques d'or dans leur carrière, en sept albums. Sur ces sept albums, trois ont Les Musclés pour titre. La quasi totalité de leurs chansons sont écrites par leur producteur Jean-Luc Azoulay.

"Les Musclés" ont accompagné Dorothée sur scène dans tous ses concerts des années 1990, notamment à Bercy en 1990, 1992, 1993, 1994 et 1996.

Ils auront aussi l'occasion de chanter, seuls, à l'Olympia en décembre 1989 et novembre 1990.

Parallèlement à leur carrière musicale, les Musclés ont aussi joué leur propre rôle dans une sitcom diffusée dans le cadre du Club Dorothée : Salut les Musclés (1989 - 1994). En tout, 263 épisodes ont été tournés, ce qui peut être considéré comme une performance sachant que la série se déroulait quasi exclusivement dans le même décor : le salon et la cuisine de l'appartement des Musclés. Ils ont joué ensuite dans La Croisière foll'amour (1995 - 1997), série dérivée de Salut les Musclés, composée de 159 épisodes et disposant d'un peu plus de décors.

A propos de la chanson des Musclés "Antoine Daicône" :

"Je n'étais pas pour la chanson des Musclés, la marionnette d' Antoine De Caunes n'était pas ma décision non plus. Cela avait beau être dans mon émission, je ne cautionnais pas du tout. Ce genre de choses attire la haine et c'est ridicule!

je ne suis pas pour la vengeance, mais en revanche, je suis quelqu'un qui n'oublie pas!"

Dorothée

VISITEZ AUSSI

COUVERTURE_edited_edited.png

© albanweb 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now