Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse

[La fée Dorothée]

1981

Reine des enfants le mercredi avec "Récré A2" et speakerine au sourire enjôleur sur Antenne 2, Dorothée fait désormais partie du petit monde des vedettes de la TV. Les enfants adorent sa joie de vivre et sa spontanéité. Les adultes ne restent pas insensibles à son charme acidulé et à l'intensité d'un regard qui a séduit des cinéastes comme François Truffaut et Robert Enrico. 

La réussite, Dorothée ne la doit pas au hasard. Cette jeune femme de vingt-sept ans consacre la plus grande partie de son existence au travail. "Il me faut déjà deux ou trois jours pour préparer Récré A2", précise-t-elle. Loin des studios de télévision, Dorothée pourrait pourtant se livrer à une foule d'activités.

Ses doigts filent volontiers sur les touches de piano avec une maîtrise qui n'étonne plus, quand on apprend qu'elle a obtenu le premier accessit du fameux concours Nerrini. L'animatrice de Récré A2 soutient aisément l'échange au tennis et pratique aussi l'équitation. Mais Dorothée préfère délaisser tous ces loisirs.

"Le métier passe avant, dit-elle. Aussi, je cherche toujours à me détendre rapidement." A peine a-t-elle quitté sa minuscule cabine de speakerine qu'elle rejoint le café le plus proche avec l'intention de gagner des parties gratuites au flipper. "J'ai également pris l'habitude de me rendre au bowling du bois de Boulogne ou de finir la journée en dansant le rock dans une discothèque."

Dorothée est une fille de son époque, elle entend vivre intensément, sans sacrifier pour autant sa famille et sa vie privée. "il ne me reste que ce domaine réservé, insiste-t-elle. Je n'ai pas honte de ce que je fais en dehors de mon travail, mais je ne tiens pas à en parler." Un choix ferme et respectable, qui explique la conduite d'une carrière sous l'anonymat du pseudonyme.

"Toute le monde m'appelle Dorothée, y compris ma mère.", souligne-t-elle. Et ses amis oublient sa véritable identité : Frédérique Hoschedé. Conservant uniquement un prénom, la jolie fée des petits téléspectateurs est bien décidée à en faire aussi un nom qui compte dans le milieu du spectacle.

Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse

Après avoir tournée "L'amour en fuite", aux côtés de Jean Pierre Léaud, et "Pile ou face", avec Serrault, Dorothée s'attaque maintenant à la scène. Elle interprète "Dorothée au pays des chansons" à l'Olympia , du 9 au 20 avril. Depuis son triomphe avec cette même comédie musicale dans le "Village des enfants" sous la tour Eiffel, la nouvelle vedette du petit écran intéressait vivement les responsables du music-hall parisien.

"Je vais mener parallèlement plusieurs carrières et j'en suis très heureuse", estime Dorothée, d'autant plus morte de trac avant d'affronter le public de l'Olympia qu'elle a toujours rêvé de se produire sur les planches.

"Je me souviens que, petite fille, je détestais l'école et que j'attendais avec impatience les spectacles de fin d'année. Arrivée en terminale, j'ai décidé de faire du théâtre et j'ai passé le concours de Mme Marcelle Tassencourt, directrice du théâtre Montansier à Versailles. Jacqueline Joubert était membre du jury. Elle m'a remarquée et m'a demandée si j'étais intéressée par la télévision. Une année plus tard, alors que je me consacrais à des études d'anglais, Jacqueline Joubert me convoquait à des auditions."

Dorothée quitte l'université et est embauchée pour chanter et danser dans les "Mercredis de la jeunesse" sur la troisième chaîne. Puis l'ORTF est démantelée en 1974 et, à la naissance d'Antenne 2, ses dirigeants organisent un concours pour engager deux nouvelles speakerines. Dorothée est reçue facilement, mais la première annonce en direct s'avère une épreuve aurement plus difficile. "J'avais très peur et j'ai commis une légère erreur : j'ai oublié de dire le nom du réalisateur."

Depuis, Dorothée n'a jamais connu de lassitude : "Sur notre chaîne, les présentatrices sont très libres et ont la possibilité de mener des entretiens. Nous écrivons nous-mêmes le texte des annonces et, personnellement je multiplie les anecdotes."

Une fois de plus, Dorothée accompagne le propos en clignant des yeux. Elle reste un moment songeuse et s'interroge ; "Comment remplir au mieux mon contrat? Lorsque je présente les émissions, il faut que je sois claire et concise. Et quand j'anime Récré A2, je dois m'adresser aux enfants exactement comme je vous parle."

François PRASTEAU

Photos Serge LANSAC et Claude POENSIN-SURAT

Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse