[DOSSIER - Dorothée à l'Olympia - 1981]

Dorothée dans la presse

[Un show et l'Olympia pour Dorothée]

Le Journal du dimanche - 22 mars 1981

 

Animatrice vedette d'Antenne 2, Dorothée adore la Normandie, sa campagne, ses plages. Mais pas de farniente ce week-end. Avec la blonde Catherine Ceylac, elle assure la présentation de vos émissions dominicales. "Un rôle beaucoup moins ingrat qu'autrefois, dit-elle. On ne nous considère plus comme des femmes-tronc. Nous avons une totale liberté pour animer l'antenne."

Sollicitée par le cinéma ("l'Amour en fuite" et "Pile ou face"), Dorothée a décidé pour l'instant de rester fidèle au poste. Ce qui ne l'empêche pas d'enregistrer un disque, de raconter des histoires aux enfants à la radio. C'est la comédienne qui vient de tourner aux Buttes-Chaumont un show intitulé "Dorothée au pays des chansons". Et le 8 avril, il y aura foule à l'Olympia en matinée : elle y accueillera deux mille jeunes invités pour son émission du mercredi "Récré A2".

Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse

[Dorothée à l’Olympia]

Midi Libre – 19 avril 1981

 

Pour Dorothée, c’est la grande aventure. La mignonne et un brin timide présentatrice de la télé sort enfin du petit écran pour se lancer sur une grande scène.

Elle présente en effet son premier spectacle à l’Olympia : « Dorothée ua pays des chansons ». Dorothée, de son véritable prénom Frédérique, en rêvait depuis longtemps et elle a , dit-on, beaucoup travaillé son spectacle.

Elle sera entourée d’acrobates, de clowns et d’un véritable cheval. Avec de tels comparses le premier galop sur les planches de Dorothée ne risque pas d’avoir des ratés.

Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse

[Dorothée imite Chantal Goya]

Le meilleur – 17 avril 1981

 

Les enfants c’est une bonne affaire.

Après Chantal Goya qui, grâce à son charme merveilleux, a fait salle comble de fans en culottes courtes et barboteuses au palais des Congrès, voici que, ce spectacle a peine achevé, Dorothée (27 ans) prend aussitôt de relais à l’Olympia.

Le show de la ravissante téléspeakerine d’A.2, « Dorothée au pays des chansons » promet de faire un malheur, lui aussi, dans les écoles maternelles.

La jeune présentatrice a obtenu un congé de la direction d’Antenne 2 pour pouvoir monter ce spectacle. « J’adore les enfants, en tant que public, confie-t-elle. Et elle ajoute : mais je ne suis pas pressée d’en avoir moi-même »

Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse

[Pour Dorothée, les moins de dix ans ont cassé les fauteuils de l’Olympia]

Le journal du Dimanche – 19 avril 1981

 

Il était une fois une petite fille de Bourg-la-reine, près de paris, élevée au collège chez les sœurs, dont le tempérament un peu dissipé s’exprimait surtout dans les revues enfantines de fin d’année, où déjà se décelait son amour du spectacle. Elle se nommait Frédérique Hoschedé, son papa était ingénieur et son arrière grand-tante avait épousé le peintre Claude Monet. Actuellement, Frédérique est beaucoup plus connue avec le prénom de Dorothée, notamment par tous les petits enfants de France. Speakerine et animatrice de « récré A2 », elle vient de triompher à l’Olympia (dernière représentation : mardi) avec son show intitulé « Dorothée au pays des chansons ». Après Chantal Goya au palais des congrès, on découvre enfin chez nous l’immense « créneau » des moins de dix ans. L’histoire de Dorothée est-elle même un conte de fée.

_ L’année du bac, j’ai préparé un « Caprice » de Musset avec d’autres élèves, raconte-t-elle. Et nous sommes arrivés jusqu’à la finale du concours Marcelle Tassincourt, à Versailles. Dans la salle se trouvait Jacqueline Joubert. « Vous avez une tête à faire de la télé » m’a-t-elle déclaré. Un an après, elle m’a convoqué pour une audition et j’ai débuté sur la première chaîne dans les « mercredis de la jeunesse » avec la marionnette Blablatus. Ensuite, Christophe Izard prend la responsabilité des émissions pour enfants. Il me dit : « vous n’êtes pas faite pour. » Je ne lui en veux pas, tout le monde peut se tromper…

Mais Dorothée se retrouve au chômage, devient secrétaire, animatrice de supermarchés. Jacqueline Joubert, sa bonne fée, lui redonne se seconde chance. Elle lui conseille de se présenter au concours de speakerine d’Antenne 2. Dorothée est admise et retrouve aussi ses petits téléspectateurs dans « Disney Dimanche », « Dorothée et ses amis » et « Récré A2 ». Un journaliste l’interviewe : « Avec quel metteur en scène aimeriez-vous faire du cinéma ? » sans hésiter, elle répond : « Truffaut ».

Peu de temps après, le téléphone sonne. Truffaut à l’appareil. « Voulez-vous tourner avec moi ? »

_ Je n’en croyais pas mes oreilles, dit-elle, encore rouge de confusion. Je nageais en plein rêve. J’étais dans un nuage, une boule de cristal. Truffaut est tellement calme, tellement doux, qu’il dirige les acteurs sans qu’ils s’en aperçoivent…

Apres « L’amour en fuite », Dorothée joue dans « pile ou face » de Robert Enrico, avec Philippe Noiret er Michel Serrault. Malgré ces débuts prometteurs, les bons rôles se font rares au cinéma : « On me propose n’importe quoi, du comique à la tragédie, mais toujours à côté du personnage que je pense être, c’est-à-dire une jeune femme moderne, active, mais aussi vulnérable, qui a besoin d’être protégée, je crois que ces deux aspects ne sont pas incompatibles »

De toute façon, entre la télévision, le cinéma et les enfants, il faut bien choisir. Et comme les enfants l’adorent, comme elle adore les enfants _ « à propos, je précise que si je compte bien en avoir moi-même plus tard, je n’ai aucune progéniture secrète, comme on l’a prétendu, mon seul « fils » étant Roxan, un Yorkshire de sept mois ! » _ elle s’est fait une joie de leur offrir « Le pays des chansons » à l’Olympia en douze représentations, vingt mille mômes en délire, qui ont déjà cassé cinquante-huit fauteuils, comme au bon vieux temps du rock.

_  C’est le contact direct qui me manque un peu à la télévision. Quand le prince charmant demande : « Est-ce que je peux dire à Dorothée que je l’aime ? », les enfants hurlent : « Oui ! Oui ! »

Recevant déjà mille lettres par semaine, Dorothée voit maintenant arriver le courrier par sacs postaux entiers. Dans la foulée, elle va sortir un album-disque, rêve d’une tournée d’été.

Devient-elle une rivale de Chantal Goya ? « Il n’y a aucune jalousie entre nous, assure-t-elle. Nous n’avons pas le même style et puis il y aura du monde pour distraire les enfants, plus je serais heureuse. »

Patrice de Nussac

Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse

[Le rendez-vous des enfants avec Dorothée]

L’aurore – 7 avril 1981

 

La silhouette menue, le regard vif et espiègle, le sourire désarmant de fraîcheur, elle s’est fait rapidement un nom avec un prénom charmeur et enfantin qui lui va comme un gant : Dorothée.

Speakerine à antenne 2, animatrice de « Récré A2 » (chaque mercredi), chanteuse, danseuse et comédienne dont la première apparition dans le film de François Truffaut, « L’amour en fuite » a fait mouche, elle ressemble à une petite fée qui a le don de transformer tout ce qu’elle touche.

A partir de jeudi, sur la scène de l’Olympia, elle présentera en matinée (14hr30) une comédie musicale pour enfants : Dorothée au pays des chansons. Un spectacle tout en couleurs, tiré de l’album 33 tours du même nom qu’elle a enregistré l’année dernière.

A l’affiche : quinze musiciens, dix danseurs, trois choristes et pour tout décor un pays merveilleux peuplé de personnages qui sont prétexte à de nombreuses chansons…

Pour Dorothée et sa troupe, l’occasion est belle de chanter, de danser, d’improviser à tue-tête et de faire participer directement les enfants et, bien sûr, leurs parents au déroulement de l’histoire.

« Nous avons élaboré un texte suffisamment souple pour susciter justement la complicité des enfants qui seront eux-mêmes les artisans des gags et des surprises. Je veux les entendre crier oui ! non ! attention ! et recréer sur scène les fous rires de mon émission de T.V. Le meilleur moyen de s’amuser, c’est de rester sois même spontanée et naturelle, et d’improviser à partir du canevas que sont les chansons ».

Et cette spontanéité, ce naturel, ce goût du contact sont les qualités majeures de Dorothée qui, à l’écran comme dans la vie, joue franc jeu, s’intéresse à tout et conserve en elle le plus simplement du monde, la fraîcheur et l’insolence de l’enfance.

Jean Luc WACHTHAUSEN

Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse

[Dorothée face au public]

Télé 7 jours – 28 mars 1981

Dorothée dans la presse

BONUS

[Le clin d’œil de Dorothée à la radio]

Le matin de paris – 2 février 1981

 

Dorothée, l’idole des petits hommes de sept ans, l’animatrice de Récré A2, celle aussi qui fut l’héroïne du dernier film de Robert Enrico pile o Face, ajoute une nouvelle corde à son arc : elle fait désormais de la radio. Tous les mercredis à 10hr15 sur Radio-Monte-Carlo, Dorothée présente aux enfants les « Contes du pays des chansons » dans l’émission de Jean Pierre Foucault.

[Les deux hommes de Dorothée]

OK ! – 2 janvier 1981

 

Dorothée, bien qu’on lui attribue un fiancé photographe, reste très discrète à propos de sa vie privée. En revanche, en ce qui concerne ses mais, elle regorge de compliments. Aujourd’hui, nous vous présentons ses deux compagnons préférés. C’est en effet avec Willy Leymergie (responsable des bandes dessinées) et avec Patrick Simpson-Jones (responsable des sports) qu’elle fait rire les enfants dans « Récré A2 ».mais une fois les spots éteints et les caméras rangées, la joyeuse bande ne se disloque pas pour autant. «Ensemble on va à la campagne ou au cinéma. Mais en fait, notre plus grande occupation, c’est de nous amuser. Il faut dire qu’avec Willy et Patrick, l’ennui est exclu ! »

 

[Dorothée : une nouvelle partenaire pour Alain Delon ?]

Ok ! – 10 octobre 1980

 

Décidément, la petite speakerine tourne la tête à plus d’un homme !

En effet, après avoir séduit Philippe Noiret et Michel Serrault, ses partenaires dans « Pile ou face », elle a littéralement enchanté Alain Delon venu assisté à la première de ce film au cinéma « Le Normandie ». Lorsque l’on connaît le goût d’Alain Delon pour faire d’un jeune talent une grande vedette (Souvenez-vous de Véronique Jeannot et de Dalida di Lazzaro), il n’y a pas loin avant de voir réunis, sur la même affiche, les noms de Dorothée et d’Alain Delon. Ce dernier, que l’on voit généralement nulle part, a assisté dernièrement à plusieurs grandes soirées (…)

Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse
Dorothée dans la presse