[Dorothée au soleil levant]

Télé Star - 1988

Son escapade dans l'empire du Soleil Levant lui a permis de découvrir les spécialités locales, de s'habiller en geisha et de faire connaissance avec les enfants du pays du mikado. Dorothée en a profité pour tourner des feuilletons et quelques séquences du « Club Dorothée Vacances » résolument marqués au coin de l'exotisme.

Dorothée à Tokyo, c'est l'animatrice la plus gentiment « secouée » au pays des tremblements de terre. Invitée par la société qui produit des dessins animés comme « Goldorak » et « Candy », Dorothée a passé quinze jours à courir. Elle a joué en « guest star », mais pas encore en geisha, dans trois feuilletons : « Gyraia », « Liveman », et « Mask Rider Black ». Elle a aussi tourné des séquences de « Dorothée Vacances ». Levée à six heures du matin, maquillage, taxi pour rejoindre les plateaux. La course dure en gros deux heures à cause des « embouteillages à ne pas mettre un Japonais dehors. » Elle s'est risquée sous-terre pour avancer plus vite. Dorothée, dans le métro, s'est perdue. Et pour demander son chemin, ce n'est pas facile. Rassurez-vous, chers enfants, nous l'avons retrouvée.

Dans un restaurant, elle s'est essayée à la cuisine locale, aux spécialités de poissons crus, le « sashimi » et le « sushi ». Elle a même goûté le « kobe beef », du bœuf nourri à la bière. Ses rares moments libres, Dorothée les a passés à faire du shopping. Elle a acheté des vêtements que l'on peut aussi bien trouver à Paris, « mais, dit-elle, je dispose d'encore moins de temps à Paris ! »

VISITEZ AUSSI

COUVERTURE_edited_edited.png

© albanweb 2020

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now