Dans les coulisses de "Macadam"

39.png
42.png

[Dorothée a giflé Patrice Lafont]

France Soir – 3 Mai 1985

 

On croirait assister au tournage d’un « remake » des « Envahisseurs ». Avec, dans le rôle des monstres au petit doigt levé, des dizaines de bouts-de-chou de 5 à 12 ans. Dans le rôle de David Vincent, celui qui a « vu » et qui « sait » qu’ « ils » existent : Dorothée. Une Dorothée un peu frigorifiée dans sa robe d’été, qui tourne dans le village classé de Beuvron-en-Auge, en Normandie, « Macadam », l’émission de Pascal Danel (FR3, 20hr35 le 2 juin, pour la fête des Mères), avec Patrice Laffont, Carlos, Annie Philippe et Henri Guybet.

Beuvron-en-Auge : 276 habitants, une crêperie par habitant, de superbes maisons à colombages et des enfants. Une foule de mômes qui se bousculent pour apercevoir « leur » merveille jouant le rôle d’une institutrice pas banale dans « leur » école. Les petits passent trois fois de suite pour quémander un autographe, les grands confient : « Au début, elle n’était pas très sympa parce qu’elle était fatiguée, mais après, elle a été formidable ! »

Pour l’instant, Dorothée grelotte dans une allée face à la petite mairie, qui sert de salon d’essayage et de maquillage aux comédiens. Des enfants avec papa, maman et la grand-mère, s’installent en rang d’oignons sur le bord de la route. La scène est alléchante : leur idole s’apprête à gifler Patrice Lafont (pour les besoins du scenario).

Celui-ci a l’air un peu grognon. Il faut dire qu’on ne lui a pas épargné les épreuves morales et physiques aujourd’hui. Affublé d’un costume rose pâle, avec des chaussures, chemise et… automobile assorties, il est en butte depuis le début de la journée aux plaisanteries des gosses qui l’appellent le cochon rose et maintenant cette claque !

« Vous savez que vous êtes mignonne », susurre Patrice Lafont, qui incarne l’inspecteur d’académie venu enquêter de très près sur les méthodes d’enseignement de Dorothée l’institutrice. Il lui prend le menton, elle réplique par un soufflet si sec qu’une petite fille glousse, derrière la caméra. Dorothée s’enfuit hors champ.

« Mademoiselle ! En ce qui concerne vos méthodes, ces chansons que vous apprenez aux enfants, bégaye-t-il, mon rapport sera très, très mauvais. Il n’est plus question de titularisation pour vous… »

« Coupez ! » réplique Jear Henin, le réalisateur. Tout le monde éclate de rire.

Dorothée part se changer, « Il est vrai que j’ai accepté de tourner « Macadam » entre autres pour renouer avec la comédie. Renouer avec le cinéma, Mais avec qui ? On m’a posé cette question il y a six ans : à l’époque, j’ai dit que je voulais tourner avec Truffaut. Et mon premier film était en effet dirigé par lui ! Alors, je peux toujours vous dire que j’aimerais tourner avec Spielberg ! on verra bien ce qui arrivera… »

Non loin de là, Pascal Danel, auteur, producteur, comédien et chanteur dans « Macadam »(il entonne avec Dorothée, renouant ainsi avec sa précédente carrière), essaye de faire démarrer la splendide Delahaye 1938 bleu noir, élément primordial du scénario.

« Peut-être qu’un spectateur qui ne peut pas blairer Dorothée regardera mon émission parce qu’il est fasciné par la Delahaye, qui sait ? Mon but, c’est ça : créer une émission plus typée, plus originale que les variétés traditionnelles. Tourner dans des décors naturels. Montrer les chanteurs sous un jour différent.

« Pourquoi j’ai appelé mon émission « Macadam » ? Pour moi, « Macadam », cela signifie la route et puis aussi une référence à « Macadam cow-boy ». Je me retrouverais un peu dans ce personnage, pas trop à l’aise… »

 

De notre envoyée spéciale, Florence Tredez.

44.png
43.png
45.png

[Quand Dorothée tourne avec les scolaires]

Le pays d’Auge – 3 mai 1985

 

C’est lundi après-midi, que Dorothée interpréta son rôle d’institutrice avec comme figurant les enfants du village. La scène fut tournée dans la cour de l’école. D’autres séquences du film auront lieu aujourd’hui vendredi à la crêperie la « Galère », en compagnie de Carlos En fin d’après-midi, il y eut également la venue de Henri Guibet, qui joua le rôle d’un barman

40.png
41.png

Regardez le téléfilm dans son intégralité :

Merci à Frédéric D’Haene pour son aide