top of page

Brèves (18 articles)
Divers journaux - 1996/1997

1997 - Brèves (1).png
1997 - Brèves (2).png

Club Dorothée light
Malgré le succès de son tour de chant à Bercy, le début d'année commence plutôt mal pour Dorothée. Evincée par les séries (« Melrose Palace » et le sempiternel « Homme qui tombe à pic », alias Lee Majors), l'amie des enfants doit, en effet, se contenter d'un créneau hebdomadaire, le mercredi de 9h30 à 11 heures.

Portion congrue pour Dorothée
Tous les ans, c'est un peu le même scénario. Après s'être taillé la part du lion durant les fêtes, Dorothée voit ses cases rognées en janvier. Mais là, elle vient de céder toutes les quotidiennes ainsi que la plage du mercredi après-midi.


Dorothée victime de la guerre du numérique ?

Minute – 1er janvier 1997
Quelques jours avant Noël, TFI a déprogrammé plusieurs émissions du « Club Dorothée », afin de diffuser des téléfilms. Certains observateurs interprètent la réduction discrète et progressive de quelques commandes de la chaîne privée au groupe AB comme un premier épisode de la guerre que se livrent les bouquets de chaînes numériques. En effet, les producteurs de Dorothée s'apprêtent à lancer le bouquet AB Sat, qui concurrencera directement TPS, dont TFI est l'un des principaux actionnaires.

 

En vacances avec TF1
Des émissions à ne pas manquer sur TF1, pendant ces vacances de Pâques. Premier grand rendez-vous : Le Club Dorothée vacances. Dorothée, en compagnie du docteur Klein, présente Terre attention danger (du lundi au vendredi à 9 h 05). Chaque émission est consacrée à une espèce animale, avec des reportages sur les dangers qui la menacent, mais aussi les solutions pour y remédier. Ensuite, le Club sciences présente une invention importante du XXIe siècle (avion, téléphone, etc.) avec une séquence « manip » qu'on pourra mettre en application chez soi. Autre nouveauté : une nouvelle série, La joyeuse tribu (mercredi à 15 h 35) qui a obtenu le Bambi d'or de la meilleure série familiale en Allemagne. La joyeuse tribu, c'est celle des Schefer, une famille qui vit à Brême. Le père est commandant de la base navale, la mère veut reprendre sa carrière de professeur de musique, ils ont quatre enfants. Vit également avec eux la grand-mère, qui n'est pas souvent d'accord avec la façon dont les enfants
sont élevés. Une série de treize épisodes très sympathiques. Et pour les fans, voici le retour de Power Rangers Zeo (le mercredi à 11 h 10). De nouveaux personnages, de nouveaux gadgets, de nouveaux monstres, mais toujours le même objectif : terrasser les vilains...


CAMPAGNE : FRUISS JOUE AVEC "LE CLUB DOROTHÉE"

CB News – 21 avril 1997
Du 7 au 21 avril, Apache a emmené Fruiss (Routin) sur le petit écran où la marque parrainait, durant les vacances de Pâques, l'émission « Dorothée Club Vacances ».
Très présente en Bill Board, Fruiss - qui, dans sa stratégie de repositionnement, cible depuis deux ans les écrans enfants proposait aussi un jeu aux jeunes téléspectateurs. En répondant à une question simple, ceux-ci pouvaient gagner la collection de sirops Fruits chapeautés des fameux bouchons surprises ainsi que d'un baladeur laser. Montant de l'achat d'espace : 3 MF.

1997 - Brèves (3).png
1997 - Brèves (4).png

Dorothée bis ?

7 - Télévision le mensuel – Juin 1997
C'est la fin d'une époque. Celle où Dorothée régnait sur les programmes pour enfants de TF1. L'animatrice du Club Dorothée va perdre son titre de responsable de l'unité de jeunesse.
Sa remplaçante ? Dominique Poussier. Son nom ne vous dit rien ? Normal. Elle n'a ni couettes ni jupette, et ne montre pas sa bobine tous les mercredis.
Il n'empêche... Nommée il y trois ans directrice adjointe de l'unité, elle a repris en main un secteur en perte de vitesse.
A l'exception du Club Dorothée, appelé à disparaître, elle contrôle aujourd'hui tous les programmes. A son actif, une politique anti-japoniaiseries et l'achat de dessins animés de qualité comme « Oakie Doke ». Assurément, Dominique Poussier ne sera pas une Dorothée bis...
S.C.

 

Télé Zap 1996

Entrevue – Juillet 1997
"LE CLUB DOROTHEE" TFI
DOROTHEE/CORBIER
- Dorothée : Ben... Qu'est-ce que tu fais là, Corbier ?
- Corbier : Eh bien, je suis venu vous dire au revoir...
- Ben pourquoi ?
- Ecoute, depuis des années, nous travaillons ensemble, et je me suis dit que maintenant, il fallait céder la place. J'arrête l'animation du Club Dorothée. Mais sois rassurée, je vous aime tous.


DBZ banni de TF1

Animeland
Depuis plusieurs semaines, la série avait disparu des écrans, laissant d'abord la place à des rediffusions d'anciens épisodes avant de disparaître complètement. La nouvelle dont on se doutait un peu vient de tomber : il n'y aura plus jamais d'épisodes de Dragon Ball Z sur TF1. La chaîne a en effet choisi de ne plus diffuser la série qui depuis des années, suscite problème sur problème avec le CSA. Le plus stupide, c'est que cette décision intervient au moment où il ne restait plus qu'une quinzaine d'épisodes à diffuser avant d'en arriver au bout (alors que près de 400 ont été diffusés depuis 1988). Que deviendront ces épisodes ?
Rassurez-vous, ils ne seront certainement pas perdus. Il y a des chances qu'AB Productions les utilise comme élément d'appel pour sa nouvelle chaîne satellite AB Cartoon dont les décodeurs seront enfin en vente courant décembre. A moins qu'ils ne sortent en vidéo, ce qui serait une affaire très rentable étant donné la demande. Une chose est sûre, il faudra payer pour les voir ! Par contre, Sailor Moon est de retour même si les épisodes sont parfois censurés.


Dragon Ball GT arrive !

Animeland

Curieusement, l'affaire DBZ ne remet pas en cause l'arrivée de Dragon Ball GT. En effet, la série est moins violente que DBZ du fait que le héros rajeunit. La diffusion des premiers épisodes est prévue pour les vacances de Noël, sur TF1 dans le Club Dorothée bien sûr !


CLUB DOROTHEE.

Un nouveau venu dans le Club Dorothée : Eric Galliano mais qui n'est pas inconnu des enfants puisqu'il avait déjà animé une émission jeunesse sur France 2 et incarné Eric dans Les garçons de la plage. Le voici entouré de Dorothée, Ariane et Jacky. (Mercredi à 9 h 30 sur TF1).

 

Club Dorothée : la fin d’une époque

Animeland – Février 1997

Rien n'irait plus entre TF1 et AB Productions, et la concurrence sur le satellite entre TPS et AB Sat n'arrange pas les choses. Après bientôt 10 ans d'existence, les jours du Club Dorothée seraient comptés. Pour éviter une rupture de contrat onéreuse, l'émission continuerait jusqu'au mois de juin (date de la fin du contrat entre les deux parties). En attendant la direction de TF1, qui avait décidé de ne plus diffuser Dragon Ball Z, a élargi politique à l'ensemble des séries japonaises. Fini Le rêve de Jeanie, série à peine entamée pendant les vacances, fini Sailor Moon et il y a très peu de chance qu'arrive un jour sur cette chaîne Dragon Ball GT. Le Club Dorothée se réduit maintenant à quelques petits dessins animés le samedi matin, et à une tranche de 2 h 30 le mercredi remplie de sitcom. C'est assurément la fin d'une époque ! Qu'y aura-t-il à la rentrée 97 ? TF1 devrait reprendre les choses en main et alterner des émissions comme le Disney Club et Salut les Toons.

Ces émissions qui tirent leur révérence
Manque d'audience, problème d'image, lassitude ou envie de changement émanant
de leur producteur ou animateur, comme chaque année en juin certaines émissions tirent leur révérence. En septembre, elles ne seront plus là...
•TF1 : trois arrêts définitifs sont confirmés par la chaîne : « Les Grosses Têtes », « Témoin n° 1 » et « Perdu de vue » (ces deux dernières émissions avaient disparu au cours de la saison). Parmi les arrêts très probables : « Tout est possible » (Jean-Marc Morandini se concentre sur sa carrière radio), «7 sur 7» (un projet de magazine politique est à l'étude), «L'or à l'appel» et «Le club Dorothée » (…)


Club Dorothée vacances

Le figaro TV Magazine – 4 août 1997

Dorothée et sa joyeuse équipe (Ariane, Jacky et Corbier) passent leurs vacances en
Bretagne. Plus de studio pendant cette période, les activités se déroulent au grand air. Les enfants sont toujours les rois et participent aux nombreux jeux proposés pour remporter le fameux cadeau du « Club Dorothée ». Mais Dorothée a d'autres atouts dans sa manche avec des dessins animés comme « Les chevaliers du Zodiaque ». Bref, l'idéal pour l'été !
A.M.

1997 - Brèves (5).png
1997 - Brèves (6).png

Club Dorothée, la fin d'un règne

La lettre – 29 août 1997
Aujourd'hui marque la fin d'une époque pour TF1. En 87, la chaîne privatisée nomme Dorothée responsable de l'unité jeunesse. Associée à ses producteurs de disques, Jean-Luc Azoulay et Claude Berda, elle crée le Club Dorothée. Une fabuleuse aventure commence. Avec en moyenne 1 000 heures de programmes par an, AB monopolise l'antenne. TF1 laisse faire car les coûts sont insignifiants, l'audience est au plus haut (en moyenne 45 % de Pdm) et les recettes publicitaires affluent.
Mais, en 89, les critiques se déchaînent contre l'émission et ses mangas, dessins animés japonais ultra-violents. Face aux quotas de productions françaises et à la signalétique antiviolence, les sitcoms s'imposent alors comme la solution idéale. Lancées en 89, ces séries 100% françaises, au coût dérisoire, réalisent 50 à 60% de Pdm. Portées par le succès, elles quittent le giron du Club en 91 et deviennent des locomotives du crucial access prime time. Le Club Dorothée perd, lui, temps d'antenne et téléspectateurs.
L'arrivée des Minikeums sur France 3, en mars 93, porte un sérieux coup à TF1. Le 19 novembre 96, les marionnettes récoltent 67% de Pdm sur les 4-10 ans, contre 17% à la chaîne privée : du jamais vu depuis 1987 ! C'est le début de la fin. Cette saison, TF1 contrôlera à 100 % sa tranche jeunesse avec la création de TFI. Quant à Dorothée, elle pourrait devenir une héroïne récurrente pour TF1 et créer sa propre chaîne sur AB Sat.
L.V


POUR OU CONTRE ? : L'arrêt du « Club Dorothée »

Télé poche – 23 août 1997
VOTRE OPINION :  Sur la suppression du « Club Dorothée »

Pour : 54%
Contre : 35%

Sans opinion : 11%

Jean-Luc Azoulay, vice-président de AB Productions et producteur de Dorothée, répond :
«En 1987, Francis Bouygues avait demandé à Dorothée de concevoir un concept fort. « Club
Dorothée » a été pensé pour être, à l'intérieur de TF1, une chaîne de télé destinée aux jeunes. Aujourd'hui, l'émission s'arrête. Le concept n'a plus sa place sur TF1. Cependant, il peut l'avoir ailleurs... Il y aura probablement bientôt un « Dorothée Channel » sur AB Sat. Mais Dorothée appartient toujours à la famille de TF1. Étienne Mougeotte nous a demandé de réfléchir
à une série, à 20.45, dont elle serait l'héroïne. Bien sûr, après dix ans de « Club... », Dorothée est déçue. Mais prête à de nouvelles aventures...>>

 

Télé-Infos

L’humanité – 30 août 1997
TF1 crée << une chaîne enfants >> au sein de la Une à partir de lundi
1er septembre, sans animateur et essentiellement composée de dessins animés destinés
aux moins de dix ans. Les années Dorothée se terminent aujourd'hui avec la dernière du « Club
Dorothée vacances ». Un logo impertinent, TF ! Avec un 1 transformé en point d'exclamation, qui vit de manière visuelle et sonore humoristique, annoncera dorénavant les programmes jeunesse de la chaîne privée.
TF1 a souligné que la « ligne éducative » ressort davantage du service public et de l'école et remarque que les programmes enfants, dans 80% des cas dans le monde, ne sont plus présentés par des animateurs. Les enfants découvriront ces programmes (1.100 heures par an) « mieux identifiés » tous les matins, avec « une double dose de toons » le mercredi et le maintien du Disney Club le samedi et le dimanche. Même si officiellement il n'y a pas d'objectif d'audience, la chaîne indique obtenir actuellement le mercredi entre 47% et 48 % de parts de marché sur les quatre-dix ans.


TF 1 crée « une chaîne enfants »

La croix – 30 août 1997
Changement dans la politique jeunesse de TF 1 : fin des années Dorothée avec, ce vendredi, la dernière du « Club Dorothée vacances ». Place lundi à un nouveau logo, où le « 1 » du sigle devient un point d'exclamation annonçant le programme jeunesse de la chaîne privée qui va fonctionner sans animateur. Il sera essentiellement composé de dessins animés destinés à « distraire » les moins de 10 ans, comme le souligne Dominique Poussier, directrice de l'unité jeunesse, pour qui la « ligne éducative » ressort davantage du service public.
Dans la production française, citons « La grande chasse de Nanook », vingt-six épisodes de 26 minutes d'Elma Animation diffusés le mercredi après-midi à partir du 3 septembre. C'est l'aventure initiatique d'un jeune Inuit qui, entre la souffrance et le doute, mais aussi le courage et l'espoir, apprend à devenir un homme.


Des larmes pour "Club Dorothée"

Télé 7 jours – 20 septembre 1997 (Courrier des lecteurs)
Je suis déçue d'avoir perdu Dorothée et toute son équipe : Ariane, Jacky et Corbier. J'ai 15 ans et pourtant je n'ai pas honte de dire que j'ai pleuré pendant cette retransmission de la dernière du « Club Dorothée". Pendant dix ans, les dessins animés et les autres séquences m'avaient fait rire et rêver. Je crois que je vais aller voir du côté d'AB Sat.
Mercedes 77 Isles-les-Meldeuses

1997 - Brèves (7).png
bottom of page